Port de Québec: un soutien nécessaire, selon le NPD

Véronique
Véronique Demers
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les députés néo-démocrates de Québec Annick Papillon et de Beauport-Limoilou Raymond Côté invitent les conservateurs à reconnaître le Port de Québec comme un carrefour international de commerce et à soutenir les projets importants de remise à niveau.

Le député néo-démocrate de Beauport-Limoilou, Raymond Côté (photo), et sa collègue de Québec Annick Papillon, plaident pour que les conservateurs s’engagent à soutenir le Port de Québec, accusant un manque à gagner de près de 150 M$. (Photo archives Québec Hebdo)

Les députés proposent au gouvernement Harper de s’inspirer d’une motion du NPD à ce sujet, déposée l’automne dernier par M. Côté et appuyée par tous ses collègues néo-démocrates, mais battue par les conservateurs à la Chambre des communes. «Les problèmes financiers des ports au Canada sont bien connus, et la situation à Québec est particulièrement problématique. Réglons le problème avant qu’il ne soit trop tard», a affirmé M. Côté.

Le NPD a tendu l’oreille aux revendications mardi du président-directeur général du Port de Québec, Mario Girard. Selon les propos de M. Girard, le Port pourrait «mourir, péricliter et tomber en morceaux» s’il ne reçoit pas de nouveaux appuis financiers. L’institution accuse un manque à gagner d’environ 150 M$ pour mener à terme ses projets de mise à niveau.

«Au nom de la santé économique de notre région, le gouvernement conservateur a le devoir d’agir. Le Port de Québec est trop important pour l’abandonner à son sort.» renchérit la députée Annick Papillon, dont la circonscription comprend la majorité des installations portuaires.

Groupe Québec Hebdo.

Organisations: Chambre des communes, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Port de Québec, Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires