L’Union citoyenne du Québec se met en place

Véronique
Véronique Demers
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les finances publiques et l'environnement mis de l'avant

Ayant été reconnue par le Directeur général des élections à la mi-juillet seulement – à temps pour des éventuelles élections générales au Québec – l’Union citoyenne du Québec (UCQ) a présenté mardi matin ses candidats de la grande région de Québec, au bar La P’tite Grenouille à Sainte-Foy.

Les candidats de l’Union citoyenne du Québec dans la région de Québec: Denis Thomas Forcier (Chaudière), Noémie Rocque (Chauveau), Maxime Guérin (Louis-Hébert) et Carl Michaud (Vanier). Absent de la photo: Simon Beaudoin (Jean-Lesage). (Photo Véronique Demers)

Les candidats sont Maxime Guérin (Louis-Hébert), Carl Michaud (Vanier), Denis Thomas Forcier (Chaudière), Noémie Rocque (Chauveau) et Simon Beaudoin (Jean-Lesage). Ce dernier a toutefois été absent de la conférence de presse.

«C’est un étudiant, il travaille en ce moment. Mais il va redoubler d’ardeur pour faire une campagne citoyenne sur le terrain. Tous ensembles, on veut offrir une alternative aux citoyens fédéralistes du Québec», a expliqué le candidat dans Louis-Hébert, Maxime Guérin. «On va mettre les bouchées doubles pour offrir un Québec progressiste aux citoyens qui vont voter pour nous», a renchéri Noémie Rocque, candidate dans Chauveau.

Pas de candidat dans Taschereau

D’une dizaine de candidats au moment de former la formation politique, l’UCQ compte maintenant 25 candidats répartis principalement à Montréal, Québec et au Saguenay. Mais aucun candidat ne s’est présenté dans la circonscription de Taschereau, où une lutte est à prévoir entre la députée péquiste sortante Agnès Maltais et le ministre des Ressources naturelles, Clément Gignac.

Dans la circonscription de Louis-Hébert, Maxime Guérin invite le ministre Sam Hamad à un «vrai débat d’idées». Denis Thomas Forcier (Chaudière) abonde dans le même sens. «Les promesses électorales, bien des gens n’y croient plus, de là l’importance de créer un forum où on peut amener des idées», souligne-t-il.

Carl Michaud, dans Vanier, entend se battre bec et ongles contre les libéraux et le RCR (Rassemblement des cols rouges). «Ça va être contre ces deux partis, car je ne m’attends pas à ce que Québec Solidaire et le Parti Québécois soient dans cette lutte», a-t-il exprimé.

«C’est le temps que l’UCQ arrive, on est pris avec quatre vieux partis» Maxime Guérin, candidat dans Louis-Hébert

Lac Saint-Augustin

Les candidats de l’UCQ ont en particulier à cœur les dossiers liés à l’environnement et aux finances publiques. Pour le candidat dans Louis-Hébert, Maxime Guérin, la restauration du Lac Saint-Augustin constituera une priorité.

«Il y a des considérations provinciales dans ce dossier, puisque le ministre de l’Environnement y joue une part active. Il faut s’assurer de bloquer toute contamination et la prolifération des algues bleues», détaille M. Guérin.

En matière de finances publiques, le candidat de Louis-Hébert, co-porte-parole de l’UCQ, souligne que le gouvernement Charest a proposé la mise sur pied d’une instance de gestion universitaire, mais selon M. Guérin, celle-ci n’est pas assez encadrée. «Nous proposerions plutôt une commission. Celle-ci évaluerait plus précisément la manière dont les deniers publics sont utilisés», conclut-il.

Groupe Québec Hebdo.

Candidats de l’UCQ dans la région de Québec

Simon Beaudoin (Jean-Lesage)

Denis Thomas Forcier (Chaudière)

Maxime Guérin (Louis-Hébert)

Carl Michaud (Vanier)

Noémie Rocque (Chauveau)

Organisations: Union, Ressources naturelles, Groupe Québec Hebdo.Candidats

Lieux géographiques: Québec, Chaudière, Montréal Saguenay Taschereau Région de QuébecSimon Beaudoin

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires