Quelques voeux de bonheur

Véronique
Véronique Demers
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’auteure limouloise Marie-Monique Tremblay capte les grands moments de la vie en quelques clins d’œil poétiques dans son recueil Poèmes d’occasion qui vient d’être publié aux éditions du Mécène.

Quelques voeux de bonheur

D’entrée de jeu, Mme Tremblay précise qu’il ne s’agit pas de poésie pure. «Ces poèmes sont composés dans une langue accessible pour écrire dans des cartes de vœux. Je ne me prétends pas une poétesse, je suis plus une romancière.»

Des occasions comme le mariage, la mort, la naissance et même le centenaire sont abordées. «La plupart des messages, je les ai déjà envoyés à des proches, mais il y a des souhaits que j’ai composés spécialement pour le recueil. Mon père a eu 100 ans cette année, j’ai voulu lui rendre hommage en écrivant L’hiver de la vie.» Ceux et celles qui ont l’angoisse de la page blanche peuvent piger dans l’un des 126 poèmes.

Marie-Monique Tremblay n’avait pas envisagé de colliger ces multiples vœux dans un recueil, c’est à la suggestion de ses proches qu’elle est allée cogner à la porte d’éditeurs. «J’ai écrit ces textes sur une dizaine d’années. Je viens de réaliser un rêve en publiant mon premier recueil. C’est important, de rêver, encore plus quand on est jeune», fait-elle valoir.

«Reste tout près de ton cœur/ Et le bonheur/ Viendra visiter ton modeste logis/ Je te souhaite tout le bonheur du monde/ En cette journée de ton anniversaire» (Extrait du poème Le sens de la vie)

Trou noir

Un autre projet est en train d’éclore pour l’auteure limouloise, Le royaume de soie. «C’est un roman que j’ai écrit en 1999-2000 mais qui n’a pas été encore publié. J’ai retravaillé le texte et surtout retouché la fin. Les épreuves de la vie m’aident beaucoup dans mon écriture. Mais cette fois, j’ai puisé dans mon imagination.»

La protagoniste principale de son roman – qui devrait être publié dans quelques mois – est plongée dans un grand trou noir. «Elle se trouve dans le néant et doit se fabriquer son propre univers. Il y a de la sensualité dans le livre… elle ne sera pas seule longtemps», annonce Mme Tremblay.

L’auteure limouloise précise qu’elle ne fait pas graviter son personnage autour d’un monde sombre et sans espoir. «J’essaie toujours de voir la lumière dans chaque situation. Il en est de même dans mon écriture, qui sera présente pendant toute ma vie, jusqu’à la fin», conclut-elle.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires