Candidats en lice dans la circonscription de Jean-Talon

Thaïs
Thaïs Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les électeurs de la circonscription de Jean-Talon seront appelés aux urnes le 4 septembre prochain. Voici une courte biographie des candidats qui ont été choisis jusqu’à maintenant par leur parti respectif pour se présenter devant l’électorat.

Yves Bolduc, Parti libéral du Québec

Le Dr Yves Bolduc a été élu député de Jean-Talon lors de l’élection partielle de septembre 2008 et réélu à l’élection générale du 8 décembre 2008. Il a occupé le poste de ministre de la Santé et des Services sociaux. Sa formation en médecine, complétée avec un doctorat en 1981, a été amorcée à l’Université Laval avec un baccalauréat en sciences de la santé. Il détient également une maîtrise en administration publique de l’ENAP et un diplôme en bioéthique de l’Université du Québec à Chicoutimi.

S’il est réélu, M. Bolduc indique qu’il «travaillera à améliorer les conditions de vie des aînés, des familles et des jeunes». Ses priorités concernent le développement de l'Institut universitaire de cardiologie et pneumologie de Québec, l'aménagement de l'auditorium multidisciplinaire au Cégep Champlain-St.Lawrence et la concrétisation d'un complexe sportif à l'École secondaire De Rochebelle.

Neko Likongo, Parti québécois

Né à Montréal, d'un père congolais et d'une mère québécoise, tous deux médecins, Neko Likongo vit à Québec depuis quelques années. Conseiller en relations internationales au Ministère des Relations internationales du Québec, il possède un baccalauréat en Science politique (UQAM) et en droit (UDEM) ainsi qu’une maîtrise en droit international de l’Université Laval. Il est militant du Parti Québécois depuis 1994.

M. Likongo considère qu’il faut prendre soin de nos aînés, d’autant plus que Jean-Talon est la circonscription la plus âgée au Québec. À ce titre, il entend prioriser les soins à domicile. La place des jeunes est également au cœur de ses priorités. Le conflit étudiant a mis en lumière un grand fossé générationnel selon M. Likongo qui souhaite pousser les jeunes à voter et à s'impliquer, mais également leur offrir des infrastructures sportives et une éducation supérieure de qualité et accessible dans Jean-Talon.

Hugues Beaulieu, Coalition avenir Québec

Hugues Beaulieu, 39 ans et père de deux enfants, est chef des ventes pour une filiale d’Unipex, une firme de Québec spécialisée dans la fabrication d’ingrédients actifs en cosmétique. Détenteur d’une maîtrise en biochimie de l’Université de Montréal. Il désire mettre à profit ses compétences en communication, en développement de partenariat ainsi qu’en gestion et en administration pour créer un Québec inspirant, prospère et prometteur.

M. Beaulieu souhaite préserver au mieux les espaces verts et les lieux historiques du secteur de l’arrondissement historique de Sillery. Selon lui, le développement de ce secteur doit respecter le caractère patrimonial et reposer sur un large consensus des citoyens, commerçants et élus. À terme, il souhaite y favoriser l’accès public et une vocation récréotouristique. Plus généralement, ses priorités concernent les familles de la classe moyenne via l’engagement de la CAQ de réduire de 1000 $ leur fardeau fiscal au cours des cinq prochaines années et la promesse d’éliminer notamment la taxe santé dès le premier budget avant de réduire progressivement les impôts payés par ces familles.

Emilie Guimond-Bélanger, Québec solidaire

Emilie Guimond-Bélanger est coordonnatrice de la Commission nationale des femmes depuis 2008 et a été coporte-parole de Québec solidaire en remplacement de Françoise David à l'été 2011. Elle détient un baccalauréat en service social et un certificat en sociologie de l'Université Laval. Elle travaille actuellement à la défense des droits des personnes itinérantes au sein de la section de Québec de la Ligue des droits et libertés.

Les priorités de Mme Guimond-Bélanger pour Jean-Talon concernent l’éducation et le patrimoine. Rappelant que l'Université Laval et le Cégep Sainte-Foy se trouvent dans la circonscription de Jean-Talon, elle priorise le fait d’assurer l’accès à l’éducation à tous les Québécois, sans égard à leur revenu. Elle souhaite aussi la conservation du patrimoine historique et naturel présent dans la circonscription de Jean-Talon, notamment l'arrondissement historique de Sillery et les forêts urbaines.

Guillaume Langlois, Option nationale

Le Dr Guillaume Langlois a fait ses études en médecine familiale à l’Université de Montréal. Depuis 2006, il s’est établi dans le village de Sainte-Gertrude, à Bécancour. Le Dr.Langlois espère ramener le débat sur la santé au premier plan. Il espère pouvoir présenter plusieurs suggestions pour améliorer l’accès aux médecins de famille et avoir une société en meilleure santé.

Les priorités de M. Langlois sont de favoriser l'accès aux soins de santé et surtout, à un médecin de famille dans la région, le tout par des mesures concrètes comme davantage de support infirmier et l’assouplissement des règlements et contraintes du système de santé. Il veut également représenter les intérêts des citoyens du comté de Jean-Talon à l'Assemblée Nationale. «Je ne veux pas décider pour eux, mais les représenter et les aider à se faire entendre», précise-t-il.

Michael Dostie, Coalition pour la constituante

Entrepreneur en rénovation-construction, étudiant en génie civil Michael Dostie, 28 ans, est originaire de Les Coteaux, mais réside à Québec depuis huit ans. Ardent défenseur de l’environnement, il prône la construction de bâtiments autosuffisants et d’infrastructures durables.

Yvan Dutil, Parti vert

Yvan Dutil est un astrophysicien de formation. Il occupe le poste de coordonnateur scientifique de la Chaire de recherche industrielle en technologies de l’énergie et efficacité énergétique, de l’École de technologie supérieure. Ses travaux de recherche portent sur l’économie biophysique. Il est aussi le concepteur de la réserve de ciel étoilé du mont Mégantic.

Les dossiers prioritaires de M. Dutil sont l’amélioration de la mobilité entre les rives nord et sud du fleuve, notamment grâce à un train de banlieue et une piste cyclable sur le pont de Québec. Il supporte aussi la sauvegarde des activités de recherche scientifique abandonnées par le fédéral et la création d’un poste de conseiller scientifique à l’Assemblée nationale.

L'Appel, membre du Groupe Québec Hebdo

Organisations: Université Laval, Université de Montréal, Parti libéral du Québec Le Parti québécois Né Services sociaux ENAP Université du Québec à Chicoutimi.S’ Institut universitaire de cardiologie École secondaire De Rochebelle Ministère des Relations internationales du Québec UQAM Unipex Assemblée Nationale Commission nationale des femmes Ligue des droits Cégep Sainte-Foy Option nationale Le Coalition pour la constituante Entrepreneur Parti vert Yvan Dutil École de technologie supérieure Québec Hebdo

Lieux géographiques: Piste cyclable sur le pont de Québec, Charlesbourg, Montréal Sillery Village de Sainte-Gertrude Bécancour Mont Mégantic.Les

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires