L'ADQ et les Commissions scolaires

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Lorsque le chef de l’ADQ enfourche son valeureux destrier et emprunte «l’autoroute de la bravoure» pour s’attaquer aux commissions scolaires, il joue le Don Quichotte qui enfourche sa Rossinante pour combattre les moulins à vent.

S’il est vrai qu’il y a des économies à faire chez certaines commissions scolaires, on doit savoir qu’elles existent pour satisfaire à des besoins matériels comme construire et entretenir les écoles. Veut-on confier cette tâche aux municipalités ou encore aux enseignants? Que veut-on améliorer?

Un parti politique doit être sérieux dans ses programmes et montrer qu’ils sont basés sur une certaine logique et non pas sur des idéologies. D’autre part, l’ADQ devrait abandonner les discours usés et simplistes comme celui de ne pas remplacer 13 000 nouveaux retraités de l’État. Il y a d’autres façons de réduire intelligemment la taille de ce dernier lorsque cela est nécessaire.

Jean-Marie Desgagné, Québec

Organisations: ADQ

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Beaupré G.
    20 juillet 2011 - 02:48

    Ce n'est pas en coupant dans les services gouvernementales que l'économie va fonctionné à merveille. Les deux gouvernements vont bien présentement alors pourquoi changer tout çà. Deltell essaie d'avoir des votes en disant réduire la taille de l'État. Il fait fausse route tout comme son prédécesseur Dumont. Plus il y a de monde qui travaillent plus l'économie roule. Paie des impôts,taxes et dépensent leur salaire. C'est ce qui fait rouler l'économie.....