L’ex-journaliste Michel Bédard retente sa chance en politique municipale


Publié le 13 juin 2017

Le journaliste à la retraite Michel Bédard tente de nouveau sa chance dans Robert-Giffard.

©tirée de Facebook

POLITIQUE. Le journaliste à la retraite du Beauport Express, Michel Bédard, tente de nouveau sa chance en politique municipale, cette fois avec le parti Québec 21 de Jean-François Gosselin.

En 2009, M. Bédard s’était présenté dans le district Robert-Giffard à titre d’indépendant. Il avait obtenu la deuxième position avec 2238 voix (31,7%), alors que Marc Simoneau l’avait emporté pour l’Équipe Labeaume avec 4142 votes (58,7%). Il avait bénéficié à l’époque d’un congé de huit semaines sans solde pour faire campagne. M. Bédard a pris sa retraite le 4 février 2016. «C’est quelqu’un de très apprécié dans Beauport. On le voit partout», a souligné M. Gosselin.

Le chef de Québec 21 a également présenté ce matin six autres candidats qui porteront ses couleurs. Nancy Piuze, une femme d’affaires et ex-militante de l’ADQ, présente sa candidature dans Sainte-Thérèse-de-Lizieux. Elle sera la colistière de M. Gosselin. Advenant une défaite de ce dernier à la mairie et une victoire de Mme Piuze dans son district, M. Gosselin prendrait le poste de conseiller.

Denise Peters, immigrée au Québec en 1970, elle est enseignante au Cégep Garneau en anglais langue seconde. Elle sera candidate dans le district de Maizerets-Lairet.

Steven Melançon, ex-directeur-adjoint à l’école secondaire de la Courvilloise, bénévole pour l’organisme Le Pivot, et impliqué dans le conseil de quartier de Courville, pose sa candidature dans Chute-Montmorency-Seigneuriale.

Bianca Dussault, mère de quatre enfants et triathlète, portera les couleurs de Québec 21 dans Val-Bélair. «Le porte-à-porte ne l’épuisera pas!», a lancé Jean-François Gosselin.

L’entrepreneur et ex-animateur de radio de Québec 800 et de CHOI Radio X, Sébastien Noël, briguera les suffrages dans Lac-Saint-Charles-Saint-Émile. Finalement, l’ingénieur civil Gilles Côté, enseignant au campus de Charlesbourg du Cégep Limoilou. Il défendra les couleurs de la nouvelle formation politique dans Louis-XIV.

«Encore une fois, ce sont des gens avec de beaux profils, passionnés, travaillants, et on s’attend d’eux qu’ils travaillent fort pour remporter les prochaines élections. Je veux démontrer que notre parti est capable de rassembler des gens compétents. C’est comme ça que j’ai toujours travaillé, c’est comme ça que je vais continuer de travailler», a déclaré le chef de Québec 21.