Les bâtisseurs à l'honneur aux Fêtes de la Nouvelle-France


Publié le 17 juillet 2014

FESTIVITÉS. La 18e présentation des Fêtes de la Nouvelle-France mettra en vedette, du 6 au 10 aout, l'ingéniosité des fondateurs venus s'établir en territoire nord-américain, sous le thème «Saluons nos bâtisseurs».

«On veut célébrer la créativité, l'inventivité des Québécois et Québécoises. On connaît ceux qui ont fait les chantiers navals, les maisons, les forts, les moulins, mais il y a aussi des Québécoises, les Ursulines et les Augustines qui ont établi, il y a 375 ans, des écoles, des couvents, des hôpitaux. On veut souligner le fait qu'on a su se débrouiller en arrivant ici. Cet esprit de débrouillardise est encore dans l'ADN des Québécois», confie Stephan Parent, directeur général des Fêtes de la Nouvelle-France.

De la Haute-Ville jusqu'au fleuve Saint-Laurent en passant par la Place Royale, cette édition accueillera plus de 400 activités, défilés, spectacles, animations, reconstitutions et conférences alliant créativité et diversité.

Les organisateurs espèrent séduire le public venu nombreux l'an passé puisque les Fêtes ont connu un achalandage en hausse de 35%. «L'an passé, la thématique des héroïnes de la Nouvelle-France a pu toucher aussi la population locale. C'est la première année où nous avons eu plus de femmes que d'hommes à venir aux Fêtes. Et cette année, avec notre thème, on va aller chercher les gars qui ne sont pas venus l'an passé», poursuit-il.

L'Ontario

L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, qui fêtera en 2015 son 400e anniversaire de présence en Ontario, sera présente avec une délégation importante qui animera le site de la Batterie Royale qui deviendra pour l'occasion la Place de la francophonie. «C'est l'occasion de faire découvrir la richesse du patrimoine franco-ontarien. On va faire découvrir nos histoires, nos façons de faire, notre nourriture et nos artistes», détaille Frédérica Dupuis, agente de liaison, projet 400e de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario.

Des nouveautés

Pour cette 18e édition, les Fêtes de la Nouvelle-France offriront de nombreuses nouveautés comme le quai des pionniers. «C'est un défi technique d'installer un site sur les quais du port, là où accostent les bateaux de croisière. Il y aura un chapiteau avec une scène de spectacle», détaille-t-il.

Il y aura la mise en place d'un chantier naval; la découverte de la crypte sous la terrasse Dufferin avec les fantômes de Samuel de Champlain, son épouse et le comte de Frontenac seront présents; ou encore la venue de la goélette Grosse-Île.

«Les spectacles sont modifiés à 70%. Il y a une nouveauté permanente. On ne vit pas la même expérience d'une année à l'autre aux Fêtes de la Nouvelle-France. On veut offrir quelque chose de différent dans tous les sites. On ne peut pas s'ennuyer, c'est impossible», conclut Stephan Parent.

Détail complet de la programmation à nouvellefrance.qc.ca. Le Médaillon 2014 est disponible dès maintenant au coût de 10$ et ce jusqu'au 31 juillet, dans les succursales SAQ et TD participantes de la grande région de Québec. Ensuite, il coûtera 12$.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo