Nouvelle oeuvre d'art devant la Maison de la littérature


Publié le 12 juin 2017

La création Éphémère durable de Mathieu Valade est formée de trois mâts en aluminium sur lesquels trônent des objets moulés en bronze, de taille réelle.

©(Photo TC Media - Monica Lalancette)

SCULPTURE. Un crâne, des livres et une boule miroir sont agencés dans la création permanente en bronze qui trône désormais devant la Maison de la Littérature, signe que l’éphémère et le durable peuvent faire bon ménage.

La création Éphémère durable, inaugurée lundi, est formée de trois mâts en aluminium sur lesquels trônent des objets moulés en bronze, de taille réelle. Au sommet des mâts, un crâne, un chandelier et un ananas côtoient des livres, une télévision, un trophée et une boule miroir.

L’artiste Mathieu Valade a pensé sa création comme une version moderne des traditionnelles natures mortes. « Ce sont des œuvres qui rappellent l’éphémère – des fruits, des animaux empaillés, des horloges, des chandeliers, illustre l’artiste, pour nous faire sentir le temps qui passe et nous rappeler qu’on est de passage sur cette terre et [que] pendant que vous êtes de passage, c’est le temps de cultiver votre âme ». Le sculpteur a du même souffle voulu faire un clin d’œil à la mission culturelle de la Maison de la littérature.

L’œuvre commandée en 2013 a été réalisée en collaboration avec les Ateliers du bronze, une entreprise d’Inverness au Centre-du-Québec. Il s’agit de la première œuvre publique de l’artiste à Québec. Mathieu Valade en a déjà cinq à son actif, dont à Roberval et à Trois-Rivières.

TC Media