Sections

Repêchage d’expansion : Jonathan Marchessault prêt à tout

Il a marqué 30 buts aux côtés de la légende Jagr


Publié le 16 juin 2017

Jonathan Marchessault défend les couleurs des Panthers de la Floride.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

HOCKEY. À l’approche du repêchage d’expansion de la LNH, où les Golden Knights de Vegas choisiront les joueurs qui se grefferont à la 31e formation du circuit Bettman. Jonathan Marchessault n’a aucune idée s’il sera protégé ou non par les Panthers de la Floride.

Chaque équipe peut protéger ses meilleurs éléments, question de ne pas perdre des joueurs de concession. Le 21 juin, les têtes dirigeantes de Las Vegas pigeront un hockeyeur non protégé dans les 30 autres franchises.

«Beaucoup de choses peuvent se passer. Je ne sais pas du tout si j’ai été protégé, mais dans ce business, il faut être prêt à tout. Je ne serais pas déçu d’aller à Las Vegas. En plus, je connais bien leur entraîneur-chef», a dit celui qui admet être un brin nerveux.

L’entraîneur-chef en question, c’est Gerard Gallant, qui a brièvement dirigé Marchessault en Floride cette saison. Leur association n’aura duré que 22 matchs, avant que Gallant soit congédié de façon peu cavalière par l’organisation qui affichait un dossier respectable de 11-10-1. Le 13 avril dernier, il est devenu le premier pilote de l’histoire des Golden Knights.

Toujours est-il, Jonathan Marchessault a bien paru à sa première campagne avec les Panthers. En 75 rencontres, l’ailier a marqué 30 buts et a ajouté 21 passes, pour un total de 51 points. Il s’agissait de son premier hiver à temps plein dans la LNH.

«J’en ai surpris plus d’un. C’est devenu ma marque de commerce au fil de ma carrière. Je continue à surprendre. J’ai profité d’un bon temps de glace pour produire offensivement.»

Sans dire que tout est à recommencer en 2017-2018, la deuxième et dernière année de son contrat, il devra prouver sa valeur à Bob Boughner, le nouveau chef d’orchestre de la formation floridienne. Le défi sera de tomber rapidement dans ses bonnes grâces.

Aux côtés d’une légende

Au cours des derniers mois, le #81 a partagé le même vestiaire que Jaromir Jagr, véritable légende vivante du hockey. À 45 ans, il vient d’enregistrer 46 points en 82 matchs. Il a fait ses débuts dans la LNH en 1990, année de naissance de Marchessault.

«Son éthique de travail est juste remarquable. C’est impressionnant de le voir aller. Il n’y en a pas un qui travaille aussi fort que lui. Il dit qu’il veut jouer jusqu’à 50 ans… et je suis sûr qu’il est capable. C’est tout un personnage, tout ce qu’on entend sur lui est vrai (rires)», a conclu le natif de Cap-Rouge.

S'il doit aller à Vegas, Marchessault ira avec plaisir!

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

Québec Hebdo