Inauguration de l'exposition du centenaire de la première guerre mondiale


Publié le 4 septembre 2014

1ÈRE GUERRE MONDIALE.Une foule d'activités et une exposition historique soulignant le centenaire de la première guerre mondiale ont été inaugurées ce jeudi au cégep François-Xavier Garneau à Sainte-Foy.

La salle du centre de démonstration en sciences physiques était remplie à pleine capacité par des étudiants avec leur classe, des professeurs et des amis ou membres du comité qui ont soutenu ce projet commémorant la Grande Guerre, qui a eu lieu de 1914 à 1918. Les activités et l'exposition dureront quant à elle tout au long de l'année scolaire 2014-2015.

Denis Leclerc, professeur d'histoire au cégep, maître de cérémonie pour l'occasion a commencé par lire une lettre d'un poilu français (ce nom était donné aux soldats français de la première guerre) pour mettre son auditoire en contexte. «Je souhaite faire ressortir le côté humain des soldats qui ont subi cette guerre, qu'il soit allemand, français, canadien, néo-zélandais» a-t-il confié.

«Nous avons formé le comité du centenaire de la grande guerre en 2012», explique Jean-Pierre Desbiens, le président du comité du centenaire

Parmi la liste des activités, le comité a créé un personnage historique: Eugène Presseau que le public intéressé peut suivre en direct sur facebook, et le voir évoluer pendant la guerre en «temps réel».

Le département d'histoire du cégep a collaboré également avec le département de théâtre et de cinéma pour proposer des activités diverses.

Le point fort de cette inauguration est l'exposition «Se souvenir», qui commémore le centenaire de la première guerre mondiale. «Je souhaite faire la promotion du devoir de mémoire», a fait part Denis Hamel, le directeur du 22e Royal Régiment de Québec, en faisant un parallèle avec la devise du Québec: Je me souviens.

Le musée a d'ailleurs fourni 50 artefacts parmi les 70 de toute la collection temporaire du cégep.

Denise Trudeau, la directrice générale du cégep a clos l'inauguration officielle. «J'insiste sur l'importance de témoigner. Cette exposition s'inscrit dans la vocation du cégep, qui est de former des citoyens instruits et pacifiques», a-t-elle mentionné.

«Il y a encore beaucoup trop de guerres», a insisté la directrice en terminant par une réplique célèbre du film La guerre des Tuques: «La guerre, la guerre, c'est pas une raison pour se faire du mal».

Renseignements sur les activités et l'exposition au http://pgm.cegepgarneau.ca/